Eikos picto enveloppe

 

Eikos picto linkedin

 

Eikos picto twitter

 

Eikos picto facebook

 

Eikos picto you tube

 

Eikos logoEikos picto devis

Votre devis en 48 h!  Eikos picto contact01 43 58 79 62

 

 eikos communication interne Eikos : conseils pour vidéos d'entreprises

Les trois types de musique en Vidéo d’Entreprise

Il y a trois types de musiques : Le répertoire général, c'est-à-dire la musique d'artistes contemporains (radio, CD) ; La musique d'illustration, libre de droits, conçue pour l'audiovisuel ; Les œuvres du domaine public, dont les auteurs sont décédés depuis plus de 70 ans.

La majorité des musiques utilisées en vidéo d'entreprise est issue de la deuxième catégorie. On appelle parfois cette musique «musique au mètre», terme un peu péjoratif, qui signifie que pour utiliser ces musiques il faut payer des droits proportionnels à la durée utilisée. Ce type de musique est également appelé «libre de droits», ce qui ne signifie pas qu'elles sont gratuites, mais que les contrats qui lient les créateurs des musiques de ce type aux producteurs phonographiques ont prévu que les œuvres seront utilisées ou adaptées sans qu'il soit nécessaire de demander d'autorisation aux auteurs, ce qui est beaucoup plus pratique pour le film d'entreprise.

Utiliser une œuvre du domaine public implique uniquement le versement de droits à l'éditeur phonographique, mais ce dernier peut refuser l'utilisation de la musique.

Utiliser une musique du répertoire général implique de longues démarches pour obtenir les autorisations nécessaires auprès des ayants droit, les artistes et/ou leurs maisons de disque.

Si l'œuvre n'est pas utilisée telle quelle, donc découpée, accélérée, il faut payer des droits d'adaptation qui peuvent être très élevés. Il faut de plus, comme pour les deux autres types de musique, demander l'accord du producteur phonographique et lui régler des droits également.

Si l'on fait interpréter l'œuvre par un autre artiste que l'original, et que l'on finance la production (orchestre, enregistrement), alors le producteur phonographique de l'œuvre originale n'a pas à être sollicité, mais obtenir l'autorisation des ayants droits reste nécessaire, et il faut payer des droits moraux à l'éditeur.

Concrètement, en dehors des films à gros budget, il est beaucoup plus simple d'utiliser de la musique d'illustration, existante ou composée pour l'occasion.

Partagez cet article:

L’audiovisuel doit respecter plusieurs lois
Les droits d’auteur des films d’entreprise

PARMI NOS CLIENTS

  • orange
  • schindler
  • scor-network
  • societe-generale
  • l'oreal
  • hachette
  • cardif
  • cat
  • egis
  • LCL

 

Eikos logo      

 

Pour vos événements :

nathanel.biz

 

6 rue du Dr Finlay, 75015 Paris    Eikos picto devisVotre devis en 48h !  Eikos picto contact01 43 58 79 62

 

 

Marketing Communication interne Communication corporate Evènementiel Formation & RH