eikos communication interne Eikos : conseils pour vidéos d'entreprises

Pastiche, caricature et parodie …

En France, la parodie, le pastiche et la caricature échappent au droit patrimonial d'auteur. Forcer les traits d'une oeuvre, la réutiliser de façon répétitive ou dans un contexte différent pour créer un effet comique au détriment de l'auteur de l'oeuvre ou de toute personne à laquelle on l'applique, est autorisé.

La reprise de l'oeuvre doit alors être suffisament distincte pour ne pas créer de confusion dans l'esprit du spectateur. Cette recherche de l'effet comique ne doit pas non plus parasiter l'effet commercial de l'oeuvre originale.

Evidemment, le copiage est exclu. C'est un sujet qui se traite au cas par cas quand il y a un litige. Le délit de contrefaçon s'établit selon les ressemblances des deux œuvres, à titre d'exemple, le Lip Dub, reprise d'une chanson connue en play-back par les intervenants d'une entreprise, peut être considéré comme un pastiche par les diffuseurs.

Attention ni le pastiche, ni la parodie ni la caricature ne doivent tomber dans l'injure ou la diffamation de l'auteur !

Atteinte au droit à l’image
Les droits d’auteur des films d’entreprise

 

Parmi nos clients

  • orange
  • schindler
  • scor-network
  • societe-generale
  • l'oreal
  • hachette
  • cardif
  • cat
  • egis
  • LCL

 

Eikos logo      

 

6 rue du Dr Finlay, 75015 Paris - Votre devis en 48h ! - 01 43 58 79 62

 

 

Marketing Communication interne Communication corporate Evènementiel Formation & RH