Nous ne sommes pas dans le cadre d'une superproduction, où l'on va prendre des mois à apprendre l'escrime ou l'équitation à la star choisie pour le rôle titre. Il est beaucoup plus économique de filmer un collaborateur que de faire appel à un comédien.

De plus, même avec un apprentissage approfondi, le comédien n'atteindra jamais le niveau d'un professionnel rôdé par des années d'expérience. La crédibilité de la personne filmée, choisie pour l'excellence de sa pratique, sera incomparable par rapport à celle d'un comédien ou d'un professionnel étranger à l'entreprise.


Mettre à contribution les formateurs

Une bonne solution consiste à mettre à contribution les formateurs qui vont écrire les dialogues pour jouer les mauvais rôles (le client agressif, le vendeur bougon...), face à un collaborateur qui restera dans des situations et attitudes proches de son quotidien. Ainsi, on ne risque pas de décrédibiliser un collaborateur, et on économise la rémunération et la préparation d'un comédien.