Pourquoi réaliser une vidéo d’entreprise avec votre smartphone est une bonne idée !

Formateur au Celsa Sorbonne depuis 2008, j’aborde depuis plus de dix ans le thème de la vidéo d’entreprise / brand content. Fort logiquement, le smartphone est en « tête de gondole » de cette tendance à l’auto production car il est extrêmement simple d’usage et pratique pour filmer rapidement. Je vois fleurir les formations sur ce sujet et je dois confesser que j’anime moi-même plusieurs ateliers sur le sujet.

 

 

Mais avant de vous dire COMMENT bien réaliser une vidéo d’entreprise avec son smartphone, j’aimerais mettre sur le tapis le POURQUOI qui est largement éludé… et c’est là que le bât blesse.

 

Car certes, comme dit l’adage « la meilleure caméra est celle que l’on a toujours sur soi ». Partant de cette idée, le smartphone est une excellente caméra pour saisir une valeur ajoutée imprévue : croiser un expert rarement présent que l’on rêve d’interviewer, filmer un événement impromptu, l’ambiance d’une conférence….

 

En revanche le smartphone présente de gros défauts pour filmer « proprement » et en continu :

- prise de son hasardeuse,
- pas de zoom optique, ou alors ça pixellise !
- prise en main tremblotante, effet "savonnette",
- stockage mémoire non amovible souvent saturé,
- batterie non amovible qui lâche au bout de quelques minutes.

 

Certes, la qualité d’image et des objectifs augmente, mais le prix également. Si il faut débourser 300 ou 500 € de plus pour avoir le modèle le plus performant dans l’idée de filmer avec, c’est une mauvaise idée, car les DSLR (appareils photo avec mode caméra) sont moins chers et bien plus performants.

 

Au reste, je me vois mal filmer en extérieur avec un smartphone à 800 € : si je le fais tomber, si je me le fais voler, je ne perds pas seulement sa valeur nominale mais aussi toutes les données qu’il y a dedans et je ne peux plus ni filmer ni…. téléphoner ! Catastrophe !

 

Ensuite, pour transformer un smartphone en caméra, il faut télécharger des applications dédiées assez complexes, car les applications intégrées, qui gèrent l’appareil photo, ne sont pas suffisantes pour gérer les réglages, l’entrée du son etc. Et le montage avec les applis est pour l’instant assez rudimentaire.

 

Il faut aussi pas mal d’accessoires pour espérer rivaliser avec les DSLR ou les vraies caméras ; du coup, si on s’équipe, le budget augmente, l’encombrement aussi, donc je ne vois plus l’intérêt car l’argument « toujours dans la poche » tombe à l’eau…

 

Je vais enfin aborder un principe psychologique : la caméra produit encore aujourd’hui un effet, occasion de communication interne, mais aussi source d’impact pour celui qui est filmé. En la matière le smartphone n’est pas crédible et ne produit aucun effet, même si l’image est convenable. Je me vois mal débarquer dans le bureau d’un PDG du Cac 40 avec mon smartphone à la main et lui dire « vas-y coco, parle à mon téléphone ». Effet désastreux garanti.

 

Par contre, les caméras traditionnelles peuvent stresser les personnes que l’on filme. Le smartphone est alors très utile pour filmer discrètement en public ou face à des « génération Y » hyper mobiles. J’aurai l’occasion d’en reparler car j’ai participé il y a quelques semaines à l’émission de France Télévision « Flash Talk » uniquement réalisée… avec des smartphones ! Mais ceci est une autre histoire…

 

>> Voir mon article sur l'émission Flash Talk

 

Malgré ce tableau assez sombre, j’affirme pourtant qu’il est VITAL, pour un communiquant au sens large, de savoir filmer avec son smartphone. Car en 2020 on ne peut plus se permettre de rater une occasion de capter une bonne image imprévue, par définition de grande valeur. Par ailleurs les budgets de com ne cessent de se réduire, même les TPE sont censées diffuser des vidéos de com, donc (bien) filmer soi même constitue une économie non négligeable sur le budget global. Il est donc légitime de vous inviter à suivre ma formation Celsa « réaliser une vidéo d’entreprise avec son smartphone » ;-)

 

En résumé, le smartphone doit être toujours prêt à filmer l’imprévu en complément d’une démarche de production planifiée, qui elle doit bénéficier d’un dispositif solide (caméra pro, micro cravate, caméraman, réalisateur etc.).

 

Donc pour conclure, voici quelques CONSEILS sur le « comment » utiliser le smartphone :

1) avoir toujours un espace de stockage confortable, une batterie chargée, un système à jour
2) avoir installé et testé une application de pilotage de la caméra que l’on maîtrise bien
3) avoir toujours dans la poche 3 accessoires essentiels : grip, mini pied, micro cravate
4) avoir suivi une formation (la mienne de préférence ;-))* et/ou s’être déjà entraîné

 

Nathanaël BECKER

Valorisez vos experts pour distinguer votre entrep...
Cassez les silos et créez votre "content factory"

Sur le même sujet:

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://eikos.fr/